• Absence de transparence

    Lorsque j’ai créé ce blog, qui conte la vie de notre village, en mars 2014, je souhaitais que celui-ci soit le plus consensuel possible. Malheureusement, au fil du temps, cela est devenu mission impossible.

    Nous étions trois à assister au dernier conseil municipal. Et nous avons été étonnés du peu de discussion concernant les orientations budgétaires 2018, chapitre pourtant important pour l’avenir de la commune.

    J’ai été encore plus surpris lorsque j’ai eu en mains le compte rendu sommaire de la séance, Aucun détails sur les orientations budgétaires, et pas plus sur l’étude d’impact financier de l’aménagement du bourg.

    C’est pour cette raison que j’ai voulu apporter quelques éclaircissements. Et les articles, « Église en souffrance » et « CM précisions utiles, paru dernièrement dans la rubrique « info collectif », ont suscité nombre de commentaires.

     

    Concernant l’église, « Village » rappel que : La commune est propriétaire de l’église et son Maire responsable civilement et pénalement des dégâts qui pourraient être causés par une absence d’entretien et de travaux. Et fait part des choix critiquables notamment, l’endettement important de la commune pour un aménagement de bourg d’une esthétique douteuse.

    Les autres annotations font part d’un profond mécontentement face au délabrement de ce monument historique.

     

    Les orientations budgétaires 2018 suscitent des réactions plus vives.

    « La fouine » fait part de tout son désarroi qu’en a la décision de reporter en 2019 les travaux concernant le multicommerce, alors que celui-ci apporte tant de services aux habitants de la commune et des alentours, et que rien n’est vraiment fait pour donner à Laurent l’envie de rester.

    « Anonyme » s’exprime de façon plus virulente, sa critique est plus précise. Elle concerne l’achat et la pose d’un poêle à granules dans la maison du stade.

    À mon avis, cela part d’une bonne intention, faire baisser la note d’électricité des occupants, dans un appartement pourtant refait à neuf dernièrement, et qui, normalement, devrait répondre aux nouvelles normes d’isolation. Le problème c’est qu’en comparaison, les travaux d’entretien du bâtiment du Relais de l’Aubois sont, d’année en année, repoussés. L’appartement est à la limite de l’insalubrité, et est plus propice à la culture des champignons, qu’au bien-être de ses locataires. Les plafonds de la cuisine du restaurant sont dans un état déplorable en raison des fuites en toiture, etc.

    « Natif » est heureux d’avoir quitté le village, au vu du doublement du ratio d’endettement par habitant pour financer les travaux du centre bourg.

    « La ferme » souhaite quitter un village aux goûts de luxe.

     

    Pour terminer, j’ajoute simplement que l’absence de transparence crée la méfiance, c’est parier sur l’ignorance et la passivité des citoyens. Cela permet, également, à nos élus de faire leur publicité… à leur manière.

     DPJ 

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :