• Adieu chemins bucoliques

    Adieu nos bucoliques chemins de halage le long du canal. À nous le plaisir de la marche sur goudron, le plaisir de croiser des bicyclettes lancées sur un ruban d’asphalte bien lisse, puis de voir pousser les panneaux de limitation de vitesse. Mais au faîte, combien ça coûte de détruire notre joli paysage rural ? Et à qui profite cette gabegie ?

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    Mardi 5 Décembre 2017 à 09:43

    Dans cet article, on retrouve le nom d’une personne qui n’a pas le sentiment de dénaturer les berges du canal de Berry. Pas seulement, il détruit dans bien d’autres endroits ce qui fait la richesse et le charme de nos paysages ruraux.

      • Marie Rédin
        Mardi 5 Décembre 2017 à 09:56

        Hélas oui, je ne sais pas si on peut trouver un qualificatif pour ce genre de personne, mais "destructor" me plaît bien !, merci pour ce partage car tout le monde ne lit pas les journaux !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :