• Environnement (2)

    Attention : Le mardi 23 octobre à 18 h 30, le centre socioculturel a été réservé, non pas, par le mouvement des coquelicots, mais par les syndicats de l’ONF pour une conférence/débat sur leur devenir « L’ONF est en train d’être privatisé ».

     

    Environnement

    Une marche nationale pour dénoncer la privatisation de l'ONF va converger vers la forêt de Tronçais

    Les syndicats de l’ONF organisent des grandes marches au départ de Perpignan, Strasbourg, Valence et Mulhouse pour converger vers la forêt de Tronçais (Allier).

    Cet automne, la forêt de Tronçais va être le point de ralliement de marches revendicatives initiées par huit syndicats de l’Office national des forêts. « C’est ici qu’a été initié le principe de gestion durable », argumente Philippe Canal, syndicaliste à l’ONF. Un principe qui a permis de reconstituer les forêts petit à petit.

    Ce lieu symbolique va permettre à ces organisations de dénoncer les dérives que pourraient subir les forêts. « L’ONF, un établissement public, est en train d’être privatisé. Les forêts servent des intérêts financiers. On constate une industrialisation », déplore Philippe Canal.

    Quatre itinéraires ont été tracés, au départ de Perpignan, Valence, Mulhouse et Strasbourg, mi-septembre. Tous convergeront vers l’Allier, pour se retrouver à Cérilly. Le plus long trajet est celui partant de Perpignan (540 kilomètres).

    Chaque jour, une vingtaine de kilomètres sera parcourue par les militants sur des sentiers de randonnées et des départementales.

    « Le moins possible au bord de la route. Nous privilégions la sécurité », assure le syndicaliste. Et à chaque fois, marche qui veut. « Il y aura un noyau dur mais le but est aussi que ce soit une sorte de relais. »

    Dans la plupart des villages étape, ils envisagent de discuter avec les habitants et d’organiser des conférences/débats.

    La finalité de tout ça ? Un rassemblement géant du côté de Cérilly le 25 octobre, en forêt de Tronçais avec les marcheurs venus des quatre villes de départ. « Nous sommes en train d’organiser cette grande journée, il y aura des débats entre militants et des projections. »

    Le but de la marche sera de partager avec le plus grand nombre ce que défendent les syndicats de l’ONF. En septembre 2017, ces organisations avaient demandé que des négociations soient ouvertes avec les ministères de l’Environnement et de l’Agriculture. Refus des autorités.

    Il est possible de participer à cette action sans marcher. Simplement en proposant un hébergement. Dans l’Allier, Montluçon, Montmarault, Moulins et Cosne-d’Allier feront partie des communes étapes. 

    Source : Journal La Montagne du 25/08/2018 

    Article : Tristan Barraux
    Photos d'archives : Florian Salesse
     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Joséphine
    Jeudi 18 Octobre à 17:01

    Alors cette réunion "Mouvement des coquelicots" se fera quand..??

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :